Le Puy du Fou

Publié le par Blanche

Cet article est reposté depuis une source devenue inaccessible.

J'ai pleins d'idée de billet en ce moment, mais laissez moi commencer par ce qui me porte, me pousse à faire de longs voyages, à déprimer aussi au retour à la maison, depuis près de 7 années...

 

Un article long, mais ne prenez pas peur, c'est surtout la mise en page et les photos :)

 

Le Puy du Fou

 

Ce parc et son spectacle nocturne ont volé mon coeur et j'en suis heureuse. 
Première confrontation avec un monde médiéval que j'aimais déjà. Retrouver la danse et le théâtre que j'ai arrêté malheureusement. Voir des gens heureux sur scène...
Ce Parc est magique pour moi.
Des connaissances ont été possible grâce à la magie du Puy du Fou.

Bref, une aventure UNIQUE à vivre et à revivre. Car je vous le garantit. Vous n'irez pas qu'une seule fois !

 

Laissez moi vous conter l'histoire de ce parc.

L'histoire du Puy du Fou commence il y a fort longtemps. Son histoire se perd dans les temps ancien de l'antiquité Romaine. Une longue Histoire, jalonée de joie mais aussi de peine. Laissez vous conter l'histoire du Puy du Fou.

«…Puy du Fou, nom étrange,

qui veut dire sommet des hêtres…»

”Nom étrange” comme on peut l’entendre au début du Bal des Oiseaux Fantômes, pourtant on retrouve ce mot à travers toute la France surtout en Auvergne où culmine le Puy de Dôme ; le Puy du Fou est un lieu-dit de la commune des Epesses en Vendée.

Puy, du latin podium désigne une élévation de terrain, une hauteur qui domaine une région ou une plaine. Pour le mot fou, on pourrait penser dans une première lecture qu’il s’agit d’une personne faible d’esprit, or un fou ou fouteau en vieux français, venant du latin fagus, désigne tout simplement un hêtre. Le Puy du Fou, mot à mot, signifierait donc la colline du hêtre.Certains pensent qu’il s’agirait plutôt d’une forêt or d’autres contestent à cela le nom Puy du Fou qui aurait été Puy des Fous.

Vers 50 av. JC se dressait déjà sur cette colline une tour de guet, qui fut par la suite fortifiée.

Les maquettes d'Alex

Cela devait ressemblez à ça :

Le donjon fortifié du spectacle Les Vikings - Puy du Fou 2013

Le donjon fortifié du spectacle Les Vikings - Puy du Fou 2013

LE VIEUX CHATEAU :
(Construit au XIIème - Détruit au XVème)
Les ruines servants de décors au Bal des Oiseaux Fantômes sont les vestiges du premier château du Puy du Fou qui succéda à une installation fortifiée comme celle que l’on peut voir lors du spectacle des Vikings. Ce château-fort fut édifiée au XIIème siècle par Renaud du Puy du Fou. A l’époque il faut imaginer que la forteresse est entourée d’un village, le Bourg-Bérard. Le château connait une grande affluence sur la région, chaque années se tenait une grande foire qui devait s’étendre du lieu-dit de la Grange à celui de la Forge non loin du Puy du Fou.

La forteresse fut détruite au XVème siècle en 1430, pendant la Guerre de Cent Ans, par les anglais. Les ruines du tout premier Château de Renaud du Puy du Fou tombent dans l’oubli et ne seront mises à jour que 500 ans plus tard par le club archéologique du Puy du Fou !

Les maquettes d'Alex

Vestige du château médiévale du Puy du Fou - Le Bal des oiseaux Fantômes 2013

Vestige du château médiévale du Puy du Fou - Le Bal des oiseaux Fantômes 2013

LE CHÂTEAU RENAISSANCE :
(Construction au XVème - XVIème - Détruit en partie au XVIIIème par les Colonnes Infernales)

L’ancien château devenu ruines, Guy II du Puy du Fou entreprit la reconstruction de sa demeure à un endroit plus agréable, près d’un point d’eau. [...]

En 1527, François II du Puy du Fou entreprend à son tour de nouveaux travaux et érige un nouveau château, à la place du précédent. Inspiré par sa femme Catherine de Montmorency-Laval, la célèbre Dame du Puy du Fou. Vers 1545 il élève le grand corps de logis de style Renaissance, en briques et en granit (Partie aujourd’hui ruinée servant de toile de fond à la Cinéscénie).

CATHERINE, XVIème siècle :
Le fils de François II du Puy du Fou et de Catherine, René Ier Maréchal de France, épouse en 1539 Catherine De La Rochefoucauld qui à la mort de son mari en 1566 reprend les travaux du château. Elle fait construire le grand escalier, la grande loggia, la salle des gardes et la galerie d’apparat. Dès lors le château prend la forme que l’on connait aujourd’hui.

Les maquettes d'Alex

Photo du Château - http://puydufou29.skyrock.com/

Photo du Château - http://puydufou29.skyrock.com/

LA RÉVOLUTION FRANÇAISE :
Les Colonnes Infernales - 1794
Le 21 janvier 1794, les Colonnes Infernales sont en route et vont semer la mort jusqu’à l’été dans toute la région leur mission est de piller tout ce qui peut l’être et de détruire le reste par le feu : villes villages, hameaux. Tout individu : homme, femme, enfant, vieillard, selon les ordres devra être tué même si il prétend être fidèle à la République.

Le 26 Janvier 1794, une des colonnes dirigée par Boucret arrive aux Epesses, elle ravage la paroisse par la mort et le feu.

Le château connait le même sort que le village : les lambris dorés, les plafonds sculptés, les meubles précieux tout est brûlé, consumé par les flammes. Du corps de logis François II ne reste plus que les murs, l’aile gauche elle fut miraculeusement épargnée.

Les maquettes d'Alex

Les tambours de Feu - Cinéscénie - puydufou.com

Les tambours de Feu - Cinéscénie - puydufou.com

LA RENAISSANCE DU PUY DU FOU (1949 - 1978):
Pendant un siècle le Puy du Fou change de propriétaires, en 1949 le château et ses terres sont vendus aux enchères. Il est vendu à un notaire de Bressuire Maître Louis Savard. Avec sa femme ils vont remettre en état la cour, réhabilité les lieux et l’étang sera rétablis au pieds de la terrasse comme il l’était au XVème siècle. En 1962 le château est classé monument historique. Après la mort de ses parent Gustave Savard hérite du Puy du Fou mais n’en veut pas et décide de le vendre au conseil général de la Vendée, on est en 1977, au même moment un jeune homme, Philippe de Villiers, parcours le Haut Bocage vendéen à la recherche d’un lieu pour son spectacle historique.

Il s’arrête au Puy du Fou le 13 juin 1977, dès lors, inspiré par la beauté des lieux, abrités sous trois petit sapins de l’autre coté de l’étang, face au château mutilé qui se reflète sur l’eau, Philippe de Villiers écrit la Cinéscénie.

CE SOIR LA VENDEE ! (1978):
Un scénario immense, 10 siècles d’Histoire resurgissent sur une dizaine d’hectares (22 aujourd’hui). Des kilomètres de câbles, des centaines de projecteurs (aux premières représentations des phares de voitures pour l’anecdote)… Pour la première représentation il faut aussi convaincre les acteurs, sûr de lui Philippe de Villiers, accompagné de la poignée de fidèles des premiers jours, sillonne le bocage vendéen. Ils convainquent une à une les communes alentours.

Chaque jours les difficultés s’accumulent mais les Puyfolais, les membres de l’association y apportent à chaque fois des solutions et nourrissent une étonnante créativité. Et le 16 Juin 1978, 4000 spectateurs applaudissent lors de la première représentation de la Cinéscénie alors appelée « Ce soir la Vendée », présentée par plus de 600 Puyfolais. Les plus pessimistes qui prédisaient l’échec en sont presque oubliés.

Les maquettes d'Alex

 Cinéscénie - puydufou.com

Cinéscénie - puydufou.com

Pour suivre l'aventure du Puy du Fou après la création de "Ce soir la Vendée !", je vous conseille vivement d'aller faire un tour sur le lien ci-dessous.

C'est le blog des Maquettes d'Alex, qui, à mon avis, retrace bien et simplement l'histoire du Puy du Fou.

C'est de là que viennent les citations. J'ai choisit de mettre son blog à l'honneur pour son accessibilité, mais aussi pour son travail.
N'hésitez pas à aller voir les maquettes qu'il fait. Ce sont de vrais chef d'oeuvre de patience et de minutie.

Publié dans Voyages

Commenter cet article

keyo 23/09/2013 17:50

merci de présenter mon parc préféré :-)) et en plus tout est juste . bises

Blanche 23/09/2013 17:58

Mais de rien, c'est bien normal ! J'aime ce parc plus que tout également ! Il a volé mon coeur lors de ma première visite en 2007 et il en reste toujours un bout à chacune de mes visites. A tel point que d'une visite tout les deux ans, je passe à une visite par an... Et qu'importe les 7h de train et le peu de sommeil !
Je m'emballe un peu mais... le PDF le mérité ! Et vous aussi puyfolais ! ;)