La cotte de mailles

Publié le par Blanche

La cotte de mailles

J'avais envie de vous parler aujourd'hui de la cotte de mailles. En effet, je voulais mettre fin à une idée très répandue aujourd'hui. On entend parfois (souvent) dire que les reconstituteurs ne portent pas une vrai cotte de mailles, ni de vraies protections. C'est FAUX. Tellement faux. Mais comment le faire comprendre à des gens qui ne viennent pas sur les camps pour voir, essayer parfois si c'est proposer, les équipements du XIII° et du XIV°siècle ?

Je vais donc essayer par ce petit article. Et on commence par la cotte de mailles.

La définition de cette chose est la suivante :

Le terme "cotte de mailles" définit un vêtement de protection, une armure souple et extensible, qui laisse toute liberté aux mouvements.

Ce vêtement est constitué de plusieurs milliers de petites mailles de métal (anneaux) qui sont assemblées suivant des méthodes et des techniques différentes suivant les époques. (Source)

Les mots "plusieurs milliers de petites mailles de métal" vous donnent déjà une idée. En effet, un haubert, c'est à dire une cotte simple (sans "capuche" (camaille) et arrivant dans la moitier haute des cuisses) fait déjà 10kg. Ajoutez à cela le camaille (la cagoule de mailles), les mouffles parfois, le casque, les jambières, et selon les siècles, les coudières, les bras d'armures, la wisby (une chasuble de cuir renforcée de plaque de fer), l'épée (courte, à deux mains) ou la hache, parfois le bouclier et pour supporter tout cela le gambison (manteau matelassé très épais de 3kg à plus selon la taille et la forme) et le cale (bonnet matelassé)...

Je vous laisse donc imaginer le poids de tout cela.
C'est une vrai torture. Et je vous assure que les soldats perdent des litres d'eau à se battre tant il fait chaud sous ce lourds équipement. De plus, il faut les aider à s'habiller car ils ne le peuvent pas seuls.

Poids de l'équipement totale ? De 20 à 50 kg (pour les armures complètes)...
Alors oublier les idées reçu dans les films. Non, on ne passe pas des jours et des jours en équipement.  Non on ne court pas pendant des kilomètres avec. Non, on ne sourit pas et on ne peut pas être frais comme une rose quand on quitte l'équipement. Non, on ne se bats pas pendant des heures en duel.

Bref, je pense qu'il y a là toute une éducation à refaire.
Alors venez sur les fêtes médiévales pour voir ce que cela est de se battre en armure.

Une dernière chose... Vive les archers (les amis médiévistes comprendront :) ) !

Publié dans Reconstitution

Commenter cet article

le photo-griffe 12/08/2013 18:46

j'ai essayé mais pas trop confortable