Le Forez

Publié le par Blanche




Le blason est de gueules au dauphin d'or.


Le z final du nom Forez est muet.


Le Forez est une ancienne province de France, qui correspond approximativement à la partie centrale du département de la Loire et une partie du département de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme. Le Forez est le théâtre d'un livre majeur de la littérature française, L'Astrée d'Honoré d'Urfé, si bien que cette région est parfois appelée le pays d'Astrée.

Les habitants du Forez sont appelés Foréziens et le dialecte de la langue francoprovençale qu'on y peut rattacher est le forézien.


L'explication du nom Forez par l'homophonie avec « forêt », ne résiste pas à un examen attentif. Le pagus forensis des Carolingiens a bel et bien reçu son nom de la ville de Feurs (l'antique Forum Segusiavorum déjà mentionnée par Ptolémée).

Il faut également remarquer que le comté de Forez a été créé dès le Xe siècle, tandis que le terme « forest » (ancêtre de notre forêt) n'est attesté sous cette forme qu'à partir du XIIe siècle…

Il faut aussi se souvenir qu'à l'époque de la création du comté, les paysages montagneux à l'ouest du pagus forensis étaient très différents de ce qu'ils sont de nos jours. La proportion de surfaces boisées était bien moindre que de nos jours, la colonisation des terres s'étant accompagnée très tôt d'opérations de défrichage de grande ampleur, afin de créer d'immenses zones de pâturage, qui ont toutefois fini par régresser au XIXe siècle, à partir de la révolution industrielle.

En 1173 fut conclue la " permutatio ", c’est à dire le traité qui mit fin aux guerres et qui fut ratifié par le roi de France et le Pape. Le comte de Forez renonçait à ses prétentions sur toute la rive gauche de la Saône.

La capitale du comté a été transférée relativement tôt de Feurs à Montbrison, mais l'antique cité a continué à jouer un certain rôle dans la vie du fief comtal.

Comme beaucoup d'autres fiefs, le Forez a souvent été l'objet des disputes, d'alliances, avant de revenir définitivement dans le giron de la couronne de France au XVIe siècle.

Les premiers comtes du Forez possédaient également le Lyonnais et le Beaujolais. Trois dynasties de comtes se succédèrent dans le Forez ; la dernière fut celle de Bourbon, à laquelle le Forez échut par le mariage de Louis II de Bourbon, duc de Bourbon, avec Anne de Forez, dauphine d'Auvergne, seule héritière de ce comté. Après la défection du connétable Charles III de Bourbon (1523), le Forez fut confisqué et bientôt après (1531) il fut réuni à la couronne de France.


De la Révolution à nos jours

Lors de la Révolution française, le Forez (comprendre : le versant oriental) fut provisoirement intégré dans un éphémère département de Rhône-et-Loire qui ne tarda pas à éclater en deux : à l'ouest, le département de la Loire (Forez, partie du Beaujolais et des Monts du Lyonnais) ; à l'est le département du Rhône. La préfecture de la Loire est alors Montbrison.

Personnalités marquantes de la période : Joannès Caton, Jules Garnier


Le Forez, berceau du chemin de fer français

  • Le Forez a été la première région française équipée de voies ferrées. La première descendait, dès 1827, de Saint-Étienne jusqu'à Andrézieux, sur la Loire, où le charbon stéphanois apporté par rail était alors transbordés dans des bateaux rudimentaires conçus pour un seul voyage, les "rambertes" ou "salambardes".
  • En 1830, les frères Seguin ouvraient une seconde ligne de Saint-Étienne à Lyon par la vallée du Gier.
  • Et en 1833, la première ligne Saint-Etienne-Andrézieux était prolongée jusqu'à Roanne, traversant toute la plaine du Forez du sud au nord et franchissant le seuil de Neulise. Le tracé de cette ancienne ligne est encore bien visible entre Balbigny et Roanne, cette partie du tracé ayant été abandonnée et déplacée lors de l'ouverture de la ligne de Nevers à Lyon par Saint-Germain-des-Fossés et Roanne en 1858.


Personnages foréziens célèbres

  • Le Père Coton (1564-1626), jésuite confesseur d‘Henri IV puis de Louis XIII, né à Néronde
  • Le Père Lachaise (1624-1709), petit-neveu du précédent, confesseur de Louis XIV. C'est lui a donné à Paris un terrain lui appartenant, et sur lequel sera construit au début du XIXe siècle le fameux cimetière parisien qui porte son nom. Le Père Lachaise est né au château d'Aix, non loin de Saint-Just-en-Chevalet.
  • L'Abbé Terray (1715-1778), contrôleur des Finances de Louis XV. Né à Boën-sur-Lignon. Il se fera construire le château de la Motte-Tilly, près de Nogent-sur-Seine, dans l'Aube.
  • Honoré d'Urfé (1568-1625) , auteur de L’Astrée, premier grand roman d'amour à succès international (publié à partir de 1607)


Publié dans Divers

Commenter cet article

p'tite môman :0059: 28/11/2008 10:16

bon ! ben je me contenterai de cette explication alors......

p'tite môman :0059: 25/11/2008 12:15

Merci pour toutes ces informations ! jolie région en effet... bon c'est promis, je ne prononcerai plus le "z".....
heu ! je peux demander pourquoi il ne faut pas le prononcer ?

Blanche 25/11/2008 22:01



C'est une bonne question !! mdr
Tout simplement parce qu'on ne le prononce pas lol


Non en fait c'est parce que Forez vient propablement du mot Foret parce que nous en possédons de nombreuse et plus encore il y a fort longtemps.
Mais l'explication exacte je ne saurai le dire...Désolée.



Adalberon 22/11/2008 11:29

Ligérien : habitant de la Loire. Donc les montbrisonnais sont aussi ligériens ! ');"> Moi je suis mosellan ! Oui j'essaierai de faire attention à ne plus prononcer le "z" de forèze. Oups pardon !
Et on est au moins tous d'accord sur une chose : c'est vraiment une très belle région.

Blanche 22/11/2008 11:36



Oui oui et alors ? J'habite pas la Loire ! J'habite Montbrison !!! Je suis pas chauvine mais presque mdr !


On dit mosellan ? J'aurai dit mosellois...mdr


Et oui on est tous d'accord...le Forez (SANS LE "Z") c'est magnifique !



Gauvain le Blanc 22/11/2008 09:48

merci pour cette page d'huistoire sur notre belle région.

Adalberon 21/11/2008 19:51

Désolé pour le zède final, mais moi je l'ai toujours prononcer, d'autant que le versant Ouest des Monts du Forez le prononcerait aussi ! ! !Pour ma défense : je ne suis pas ligérien.

Blanche 21/11/2008 19:56



Je ne suis pas ligérienne non plus !!!!
Je suis montbrisonnaise!


Je ne te pardonne que si tu promets de faire attention quand tu prononces Forez maintenant ! D'accord ?