Montbrison, ma ville...

Publié le par Blanche

BIENVENUE CHEZ MOI !

"Ad explandum hostile scelus" est la devise de la ville.
Pour expier le crime des ennemis (Merci à Gauvin le blanc pour la traduction)

Montbrison fait partie du Forez. La ville se situe à la limite de la plaine du Forez, au pieds des monts du Forez. Montbrison est à environ 95 km de Lyon et 30 km de Saint-Étienne.

Montbrison est arrosée par la petite rivière Vizézy.

Trois blasonnements sont connus :

De gueules, à une tour crènelée d'argent tenant à un mur crènelé de même ; au chef d'azur, chargé de trois fleurs de lis d'or.(Voir dessin )

D'azur, au château d'argent sommé de trois girouettes d'or et trois fleurs de lis d'or en chef.

D'or, au chevron de gueules, chargé d'un croissant d'argent.


Image Hosted by ImageShack.usLa plus ancienne mention du lieu remonte à 870.
La ville de Montbrison naît autour du château des comtes du Forez, dont elle devient la capitale.

Elle est fortifiée à la suite des ravages que lui infligent les Anglais au début de la guerre de Cent Ans. François Ier la rattacha à la Couronne. Pendant les guerres de religion (France), Montbrison est prise et pillée par les protestants du baron des Adrets en 1562. La garnison est jetée du haut des remparts sur les piques des protestants[1].

Le couvent de la Visitation fut fondé en 1643 en pleine période de disette.
Dans les années 1648-1653, sévit une crise due aux mauvaises récoltes (disette et peste).
Le couvent des Augustines (Ordre des Augustins ) sera fondé en 1654 .
1659 : Création de l'Hôpital général (ou Charité) pour enfermer les pauvres. En 1658, Louvois organise les milices pour renforcer les "troupes soldées« . Le couvent des Ursulines est fermé en 1851.
1754 : Peu avant la Révolution Française, Louis Mandrin, le "capitaine des contrebandiers" passe à Montbrison.
En 1761, 57 enfants abandonnés sont recensés à Montbrison.
En 1783 éclate une crise du clergé et des ordres religieux.


En 1789, Le marquis de Rostaing, président de l'assemblée du département, devient député du tiers état aux états généraux. Dans chaque paroisse ou communauté d'habitants, on rédige un "cahier de doléances" lors des réunions de l'assemblée générale du tiers état ou des assemblées des trois ordres.
En 1792, face à la menace ennemie aux frontières, on proclame la Patrie en danger. C'est la conscription en masse, 5000 hommes de Rhône et Loire partent. Le bataillon de Rhône et Loire fut le premier à chanter la Marseillaise à Strasbourg. Le 21 septembre 1792, la République est proclamée. Les communautés religieuses sont expulsées. Les Clarisses de Montbrison se réfugient dans les monts du Forez. Les communes proclament la "patrie en danger" (guerre contre l'Autriche): engagements volontaires. Election des députés de Rhône-et-Loire. Climat de guerre civile (expulsion des prêtres réfractaires et des Clarisses, confiscation des registres paroissiaux). Les prêtres réfractaires sont cachés par les paysans des monts du Forez.
En 1795, Montbrison devient la préfecture de la Loire par décret de la Convention nationale[2]. Elle le restera jusqu'en 1855.
En 1892, Exécution de Ravachol
En 1909, les becs électriques remplacent les becs de gaz.
En 1918, les Fonderies & Ateliers de Construction Chavanne-Brun-Tissages s'implantent à Montbrison.
En 1920, le monument aux morts 14-18 est érigé.
En 1940, le Forez est occupé par les troupes allemandes entre le 19 et le 23 juin 1940, Montbrison étant en zone libre, les allemands se retirent début Juillet.
En 1944, installation des Maquis (résistance) (Ex Roche: 120 hommes) attaqués le 7 Août 1944 . (GMR et allemands) 30/04/200. Les maquis seront intégrés aux F.F.I.-Montbrison est libérée en Août.
En 1954, Construction d'une station d'alimentation en eau potable.
En 1968, tournage de la série télévisée Jacquou le Croquant.
En 1962, La fourme de Montbrison, fromage local, bénéficie de l'AOC.

Personnalités liées à la commune

* Martin Bernard (1808-1883), homme politique
* Pierre Boulez (1925 - ), compositeur
* Jean de Chantelauze (1787-1859), homme politique
* Régis de Chantelauze (1821-1888), historien
* Jean-François Chossy (1947-], homme politique, Député de la Loire
* Astrid Chazal (1989-), joueuse de football
* Claude Marie Gustave de Damas, militaire
* Philippe Delaye (né en 1975), footballeur professionnel
* Jean-Pierre Deforis (1732-1794), bénédictin
* Jacques Joseph Duguet (1649-1733), théologien et moraliste
* Pierre-Marie Gaurand (1886-1943), homme politique
* Victor de Laprade (1812 - 1882), poète
* Jean-Théophile Leclerc, révolutionnaire
* Henry J.-M. Levet (1874-1906), poète
* Marie-Anne Pierrette Paulze (1758-1836)
* Ravachol, anarchiste, qui y fut exécuté le 11 juillet 1892.
* Muriel Robin (1955), comédienne
* Yves Triantafilos (1948), footballeur
* Antoine du Verdier (1544-1600]
* le groupe de musique Mickey 3D


Montbrison dans l'armorial de Guillaume Revel...

Image Hosted by ImageShack.us

Montbrison aujourd'hui...

Image Hosted by ImageShack.us

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gauvin le Blanc 19/10/2008 11:21

bonjour , la traduction de la devise de Montbrison est : Pour expier le crime des ennemis