L'hellébore ou rose de Noël

Publié le par Blanche

Traité de Discorode

Traité de Discorode

Plante magique s'il en est, l'hellébore possède un riche patrimoine. L'Antiquité la classe comme une plante médicinale : Théophraste ou encore Dioscoride lui attribuaient la capacité de guérir la folie. La mythologie gréco-romaine abonde d'ailleurs dans ce sens : Hercoule, rendu fou par Héra, massacra sa famille, et ne revint à la raison qu'après avoir bu un filtre d'hellébore.

La Rose de Noël sous la neige

La Rose de Noël sous la neige

Pour le Moyen-Age, l'hellébore resta longtemps la plante des fous mais aussi des empoisonneurs. Hautement toxique, elle porta d'ailleurs de nombreux surnoms avertissant de son danger, tels que "herbe aux fous", "pied de griffon" ou "rose des serpents". Elle fut utilisé très couramment par les empoisonneurs jusqu'au XVIII°siècle, y compris dans la fameuse "affaire des poisons" (sous Louis XIV)?

Puis, d'une plante de mort, elle devint une fleur sacrée, en prenant place dans la crèche ! Elle prit ainsi le nom de "Rose de Noël", en hommage à la Vierge, seule rose fleurissant au coeur de l'hiver dans l'hostilité.
La Bible nous dit que la nuit où Jésus vint au monde, Madelon, une jeune bergère gardant son troupeau, vit passer la caravane des Roi Mages. Elle pleura alors, n'ayant rien à offrir au nouveau-né. Emu, un ange transforma ses larmes en une fleur blanche semblable à une rose : l'hellébore.

Cette belle tradition fut néanmoins gâtée à la fin du Moyen-Age, avec la monté de la chasse aux sorcières. L'hellébore devin une plante sulfureuse et magique, utilisée pour appeler le démon. La légende dit qu'elle fleurissait sur les tables des sorcières, en un troublant apparat.

Publié dans Le Moyen Age

Commenter cet article

la griffe du loup 04/12/2013 14:08

c'est bien une plante qu'il me faudrait :-)) belle journée